L’origine du wakeboard remonte à celle du surf et du ski nautique. Probablement bon nombre de personnes ont une fois ou l’autre construit une planche et se sont laissés tirer par un bateau à moteur. La particularité du wakeboard est que les pieds sont posés de manière décalée sur la planche, comme pour le surf.

Les résines polyester et époxy ont commencé à être facilement disponibles dès le début des années 80. La mode de la planche à voile a contribué à ce phénomène.

A Genève, en 1983, le président du Wake Sport Center, Philip Lutolf, a créé ses premières planches. Elles ressemblaient surtout à des mini-planches de surf. Il a utilisé des foot-strap de planche à voile pour fixer les pieds à la planche.

 

 

 

 

A peu près à la même période, un shaper de Nouvelle-Zélande, Allan Byrne, a créé un prototype appelé le « skurf » et a rencontré le surfeur Tony Finn (San Diego, Californie) qui créera la marque Skurfer en commercialisant une planche hybride entre un ski nautique et un surf en 1985.

En 1989, Tony Finn et Jimmy Redmond (associé de Finn avec le Skurfer et qui ont créé plus tard la marque Liquide Force) ont fondé la World Wakeboard Association. L'association mondiale du Wakeboard des Américains. Elle regroupe les meilleurs riders de la planète et organise les plus grandes compétitions de wakeboard dans le monde.

A l’époque, une partie des figures qui étaient exécutées ressemblait à celles exécutées par les compétiteurs qui faisaient du ski de figure (discipline officielle du ski nautique). Les planches se ridaient surtout dans un sens. Avec la planche construite par HO dans la fin des années 80, les sauts devenaient plus impressionnants.

 

 

 

 

 

 

 

Mais c’est seulement en 1993 avec la nouvelle planche développée par Waketech et appelée "flight 69" que le wakeboard a définitivement quitté le monde du surf et du ski. Inspirée du monde du snowboard, complètement symétrique et utilisant la technologie du lamellé-collé de l'industrie du ski et snowboard, une position en "canard" avec des "boots" à la place des "footstraps" a permis d'exécuter des figures dans les deux sens et de propulser le rider à des hauteurs encore jamais atteintes. Le Wakeboard était né!

A la fin des années 90, les constructeurs des bateaux de ski nautique ont remarqué que le wakeboard avait besoin de bateaux spécifiques. Le bateau avait besoin d’une attache en hauteur et une grande vague pour faire des sauts. Les cages fixées sur les bateaux ont été développées à cet effet. Les tailles des bateaux ont pris un bon mètre en une dizaine d’années. Aujourd’hui, un bateau de wakeboard pèse près de 3 tonnes et a 450 CV et coûte entre 100'000 et 140'000 dollars. Il y a vingt ans, un bateau pesait 1.2 tonne, avait 300 CV et coûtait 40'000 dollars.

Parallèlement, dès le début des années 2000, se sont développées les disciplines annexes qui sont le Wakeskate (venant du monde du skateboard) et le Wakesurf (revenant au monde du surf, avec une approche plus légitime).

Depuis les années 2010, le Wakesurf est devenu une nouvelle priorité pour les constructeurs de bateaux. De nouveaux bateaux avec des capacités de faire de très grandes vagues asymétriques ont été développés. Ces vagues sont nécessaires pour pouvoir rider sans palonnier.